Les clients maximisent-ils l’importante vitrine qu’est l’hebdo?

Tout le monde peut acquérir de l’espace publicitaire dans un journal hebdomadaire, mais ces clients maximisent-ils l’importante vitrine qu’est l’hebdo?

Plus de 3,6 millions de Québécois disent lire ou consulter leur journal de quartier chaque semaine (Étude StatHebdo 2010), et 68 % d’entre eux vont même jusqu’à planifier leurs achats de la semaine à partir de cet outil. Vous l’avouerez, personne ne peut se permettre de manquer son coup aux yeux d’un si grand bassin de lecteurs. Voici donc quelques astuces pour vous permettre d’accroître la visibilité et la rétention de votre campagne publicitaire dans les hebdos.

Page de gauche ou page de droite?
Les recherches menées sur le sujet révèlent que peu importe qu’elle soit placée sur la page de gauche ou celle de droite, une publicité aura à peu près le même impact sur le lecteur.

La firme Totum Research a publié une étude pertinente en 2004 pour l’Association canadienne des journaux. Celle-ci consistait à publier des publicités identiques sur des pages de gauche et de droite dans divers journaux, et de soumettre le tout à un groupe test par le biais d’un questionnaire. La page de gauche constitue la base de référence ou de comparaison (indice de 100). Le graphique suivant présente les conclusions de l’étude :

Lorsque la publicité est placée sur une page de droite, le taux de rappel n’est que de 5 % supérieur à celui observé pour une page de gauche, tandis que 3 % plus de répondants ont correctement associé la publicité à un annonceur donné. (Notons que ces variations se situent dans l’intervalle de la marge d’erreur et que par conséquent, les écarts observés ne sont pas statistiquement valides)

En haut ou en bas de page ?
Quand vient le temps de choisir un espace publicitaire, il est légitime de se demander où, dans une page, notre publicité risque le plus de susciter l’intérêt du lecteur.
À ce chapitre, une étude menée par Ipsos-Décarie pour le compte d’Hebdos Québec révèle qu’il vaut mieux pour un annonceur de choisir le bas de la page, plutôt que le haut de la page. Les publicités placées dans la partie inférieure du journal sont légèrement plus remarquées que les autres.

Horizontal ou vertical ?
L’étude Ipsos-Descarie révèle par ailleurs que les publicités arborant des formats verticaux ont un peu plus d’impact que celles aux formats horizontaux, c’est à dire que le taux de rappel est plus élevé.

La prochaine chronique présentera d’autres trucs intéressants pour ceux qui souhaitent utiliser efficacement leur espace publicitaire. Notamment les formats de pubs, l’utilisation de la couleur et la disposition des éléments visuels.

À suivre…

Cette entrée a été publiée dans Publicité, avec comme mot(s)-clef(s) , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.